Quand Thaksin fait de la politique sans le dire

En exil depuis le coup d’Etat du 19 septembre 2006, l’ancien Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra a appelé ses concitoyens à rejeter le projet de Constitution qui leur sera présenté le 19 août.
C’est dans les pages du Financial Times du 30 juillet que Thaskin a lancé son appel, considérant que ce texte était un pas en arrière pour la démocratie, et « un fruit provenant d’un arbre empoisonné. »
Au cours de la même interview, le nouveau propriétaire du club anglais de Manchester City a indiqué qu’il ne désirait pas revenir en politique, et que le texte de la future constitution était une revanche de la junte militaire envers lui.
Qu’est-ce que cette interview sinon une tentative de peser dans la politique nationale thaïlandaise ? Dans le contexte actuel, et au vu des affaires le concernant, Thaksin devrait plutôt faire profil bas, et laisser les Thaïlandais décider seuls de leur avenir.

Laisser un commentaire