Birdy, Nescafé, UFC, D7… Le match des cafés en canette.

Voici peut-être l’article le plus important d’Infos-Thaïlande. Celui qui concernera certainement tous ceux d’entre vous qui se sont déjà rendus en Thaïlande, et qui devrait être mis en favori si vous prévoyez de vous rendre au pays du sourire prochainement.

Car vous vous retrouverez forcément à un moment confronté à une question cruciale qui conditionnera votre séjour. Une question que chacun s’est déjà posé quand, arrivé devant les frigos des boissons fraîches d’un 7-Eleven, vous ne saurez quel choix effectuer. Cette question, c’est :

Quel est le meilleur café en canette de Thaïlande ?

Sur ce sujet épineux, plusieurs écoles s’affrontent. Il y a d’abord ceux qui ne jurent que par le Birdy, qu’il soit Robusta, Rich & Smooth ou encore Classic. Pour eux, il n’y a pas de débat : café frais = Birdy.

Il y a ensuite ceux qui, peut-être par patriotisme européen, ou simplement par habitude, pencheront systématiquement pour le Nescafé.

Enfin, il y a les autres, qui s’en foutent comme de leur première visite au MBK, et prennent ce qui leur passera sous la main en premier. Et n’ont pas peur de se lancer dans l’inconnu, faisant régulièrement des infidélités aux deux marques citées plus haut…

Mais trêve de bavardages, venons-en au fait. Lors de mon dernier voyage en Thaïlande, en mai 2012, c’est armé de mon seul courage et de quelques dizaines de bahts que j’ai goûté chacune de ces boissons, afin de vous livrer ici-même, et certainement en exclusivité, les conclusions de ce banc d’essai.

Commençons donc par la première boisson de la photo : le Ice Coffee de chez UFC. UFC, qui ne signifie ici ni Union Française des Consommateurs, ni Ultimate Fighting Championship, mais Universal Food Public Company Limited. Eh oui, ce café est une production locale ! Ce qui peut le rendre plutôt sympathique au premier abord. Mais goûte-t-il bon ? Ma foi oui. Ce café glacé s’en tire avec les honneurs, malgré une attaque un peu âpre. Plus difficile à trouver que ses deux principaux concurrents, le produit d’UFC mérite votre attention, malgré une canette très vilaine. Et puis, c’est du made in Thailand !

Ice Coffee UFC : 3,5/5

Passons maintenant au favori de l’épreuve : le Birdy Robusta (qui est celui qu’on trouve le plus aisément). Lancé en 1993 en Thaïlande, le Birdy est la propriété de la firme japonaise Ajinomoto, qui le produit en Thaïlande. En 2008, c’était plus de 500 millions de canettes qui étaient vendues par an sur le sol thaïlandais. Autant dire que Birdy est le leader incontesté du café en canette. Mais ce statut est-il mérité ? Eh bien oui ! Plus crémeux que l’UFC, certainement plus sucré aussi, le Birdy se boit comme du petit lait, que ce soit au petit-déjeuner avec quelques gâteaux, ou après un bon repas. Une valeur sûre qui a su se renouveler avec le lancement de différentes sortes de Birdy au fil des ans. On regretterait presque de ne pas en voir en France…

Birdy Robusta : 5/5

Passons maintenant à l’outsider principal : le Nescafé Iced Coffee. Comme son nom l’indique, cette boisson est la propriété de la marque suisse Nestlé, qui ne pouvait pas laisser le rival japonais seul sur le marché florissant des cafés froids. Là-aussi, c’est donc toute une gamme de variantes que propose Nescafé, avec ou sans lait, plus ou moins fort, etc. Mais concentrons-nous sur la canette verte, qui est avec le Birdy Robusta, celle que vous trouverez le plus facilement. Et ma foi… La différence de goût avec le Birdy est loin d’être évidente. Sucré mais pas trop, crémeux, le Nescafé est une excellente alternative au Birdy.

Nescafé Iced Coffee : 4,5/5 (note tout à fait subjective, due au fait que je privilégie la provenance asiatique du Birdy ;))

Terminons enfin avec un dernier café, que je ne connaissais pas jusqu’en mai, et que j’ai découvert par surprise dans une échoppe de Koh Phi Phi : le D 7 Robusta. Une boisson locale appartenant à la Thai Atlas Global Food Co, mais que je ne vous conseille hélas pas. Amer de la première à la dernière gorgée, presque gazeux, le D7 a de plus le gros inconvénient de laisser un goût désagréable. Une grosse déception, qui ne menace donc pas la suprématie du Birdy et du Nescafé.

D7 Robusta : 1/5

Récapitulons donc. Au royaume des cafés en canette, les étrangers sont rois. Le Birdy nippon, reste la référence en la matière, talonné d’une gorgée par le suisse Nescafé. Certains préfèrent le premier, d’autres le second, mais soyons francs, les deux boissons se valent, et c’est avec joie et confiance que j’alterne entre les deux au gré de mes pérégrinations siamoises. Sur la troisième marche, nous trouvons la production locale UFC, agréable mais qui mérité un petit effort sur le goût pour se hisser au niveau de ses rivales. Enfin, D7 termine lanterne rouge, et ne semble pas vraiment au point.

Précision qui a son importance : les 4 canettes sont au même prix, à savoir le plus souvent 12 bahts si vous êtes dans une grande ville. Sur les îles ou dans les coins plus reculés, les tarifs pourront aller jusqu’à une quinzaine de bahts.

Et vous, laquelle de ces boissons préférez-vous ? Existe-t-il d’autres cafés en canette distribués en Thaïlande qui auraient échappé aux griffes de ce test ? N’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires.

2 commentaires


  1. Je confirme, Birdy numéro 1 devant Nescafe qui est presque aussi bon.
    Je trouve vraiment dommage que les ice coffee ne soient pas commercialisés en France.
    Personnellement je suis fan mais la Thaïlande ou le Japon juste pour une canette… ça fait un peu loin ;-).

    Merci pour cet article, il est super.


  2. Oui cela est domage que ces canettes de café ne soit pas vendu en France..!., j’en bois souvent quand je suis en Thaïlande ..!.
    Merci pour ton article.

Laisser un commentaire