Nouvelles mesures contre les « éléphants mendiants »

Qui s’est déjà promené une nuit à Bangkok a forcément croisé un cornac traînant un éléphant, et essayant de vendre des fruits aux touristes pour nourrir son animal, et accessoirement lui-même. Il y en aurait environ 200 à errer dans les quartiers touristiques de la capitale thaïlandaise…

Eh bien vous n’auriez pas dû, car ce type de mendicité est interdit. Mais comme la loi ne semble pas vraiment dissuasive, la municipalité a décidé de durcir les sanctions, et de frapper là où ça fait mal, c’est-à-dire au portefeuille !

Il en coûtera ainsi désormais six mois de prison et 10 000 bahts d’amende pour un cornac pris en flagrant délit de mendicité avec son animal, contre seulement 500 bahts auparavant. Et attention, car cette somme s’appliquera de la même manière à quiconque offrira un gîte ou achètera de la nourriture, cautionnant indirectement ce commerce.

Enfin, les agents de la ville qui attraperont un éléphant recevront 2000 bahts ! On imagine donc que les policiers ne se feront pas prier pour appliquer scrupuleusement ces nouvelles mesures ! Quant à vous, faites bien attention à regarder autour de vous si vous décidez malgré tout d’acheter une banane à ce couple errant.

Laisser un commentaire