L’exode urbain des Thaïs en fin d’année

Lors de mes derniers jours à Bangkok, j’ai découvert une ville vidée d’une grande partie de ses habitants. En effet, du 28 décembre au 3 janvier, c’est ce que les Thaïs appellent les « Seven high risk travel days », autrement dit les sept jours de voyage à haut risque. Un véritable exode urbain a en effet lieu, et la plupart des travailleurs et étudiants de Bangkok retournent passer les fêtes de fin d’année dans leur famille à la campagne.
Du coup, Bangkok est méconnaissable, et bien plus agréable. Quasiment finis les embouteillages monstrueux à toute heure… Il suffit d’aller faire un tour sur Victory Monument pour s’apercevoir que le trafic est bien amoindri.
En revanche, la gare de Hua Lamphong et les gares routières sont bondées, et il est bien difficile de dénicher un billet de train ou de car si on n’a pas réservé à l’avance. Nous en avons fait l’expérience pour aller à Buriram
Et hélas, les accidents sont très fréquents durant cette période. Les chiffres viennent d’ailleurs de tomber. Selon le gouvernement, on a dénombré 4475 accidents de la route durant cette période, ce qui est un peu plus que l’an passé. Mais le nombre de tués sur les routes est lui inférieur et s’élève à 401, soit 48 victimes de moins qu’en 2006. Enfin, on compte 4903 blessés.
C’est à Chiang Rai que les chiffres sont les plus élevés, et dans la province de Yasothorn qu’ils sont le plus faibles.

Laisser un commentaire