La Thaïlande devrait perdre son statut de 1er exportateur de riz

Premier exportateur mondial de riz depuis 30 ans, la Thaïlande pourrait bien perdre son statut d’ici peu. C’est ce que note le Bangkok Post. La raison ? Afin d’améliorer les revenus des cultivateurs thaïlandais, l’état a augmenté son prix d’achat de riz. Résultat, plutôt que de se confronter aux réalités du marché et à ses tarifs fluctuants (actuellement 600 $ la tonne de riz), les paysans thaïs vendent de plus en plus leurs récoltes à l’état et à un prix minimum garanti (11 000 bhts la tonne, soit 350 $).

L’Institut de développement du riz thaïlandais critique cette politique, qui freine les exportations thaïlandaises (-44% au 1er semestre 2012 en comparaison avec 2011), au bénéfice des riz vietnamien et indien.

Surtout que la Thaïlande se retrouve ainsi avec un stock de 8 millions de tonnes de riz blanc, qu’elle devra écouler prochainement pour le remplacer par une nouvelle récolte. Mais à quel coût ?

 

 

Laisser un commentaire